Une pièce de théêtre précédée d’une table ronde à laquelle participe Sarigai.

Amours exposés ou femmes* invisibles? – entre réalités et représentations des relations lesbiennesconception, écriture, mise en scène Joëlle Richard.

Table ronde : 17:30

Spectacle : 20:00

Mångata signifie, en suédois, le chemin de lumière tracé par la lune sur les flots les soirs où elle est pleine. Après Plein Cœur et Moïra, la Cie Roz & Coz retrace le destin d’une Vénitienne qui s’éprend d’une sirène dans une cité des Doges confinée. Mais le conte se fait rapidement grinçant. Car il y a le danger constant, ce virus invisible et sournois, qui tisonne des angoisses que l’on croyait tenues en laisse. Ce corps à la solitude plastique qui perd petit à petit la mémoire de la chair. Le refus de cette différence qui saute aux yeux à chaque pas. Le rejet de l’autre. Et, surtout, la détestation de soi. Le verbe est jeté, les mots de l’auteure et metteure en scène fribourgeoise Joëlle Richard sont durs, sans concession, comme si seule cette violence de forme était à même de traduire l’inénarrable. Ils tissent une parole fractionnée à la lisière du slam, dont la poésie disloquée répond aux compositions ironico-lucides de la comédienne et harpiste Mirabelle Gremaud.

Toutes les informations sont sur le site de Nuithonie

MÅNGATA | Equilibre-Nuithonie